> Accueil > Après course > Terre des Dieux® 2022 : Grégoire Curmer au bout du défi, Sandrine Béranger 3e au scratch

Terre des Dieux® 2022 : Grégoire Curmer au bout du défi, Sandrine Béranger 3e au scratch

Posté par MAT le 25/7/2022 8:50:28

Terre des Dieux® 2022 : Grégoire Curmer au bout du défi, Sandrine Béranger 3e au scratch


20 juillet 2022, Départ à 18h00, 170 km, 11 000 m D+
Calenzana, Corse, France

 

Après un peu moins de 36 heures d’effort, Grégoire Curmer s’est imposé sur l’édition 2022 de Terre des Dieux®. Sandrine Béranger signe quant à elle une performance exceptionnelle en prenant la troisième place au scratch.

Mercredi 20 juillet, 17 heures. Le soleil brule le bitume du village de Calenzana, point de départ du fameux GR20 en Corse. Sur la place de l’église une arche est tendue, des tentes dressées. Les coureurs arrivent au compte-goutte, la chaleur est écrasante, le vent salvateur. Dans une heure, ils seront 84 à prendre le départ de ce défi hors-norme : 170 kilomètres et 11 000 mètres de dénivelé en suivant les balises du GR20. Si la distance effraie, ce sont surtout le terrain et les conditions météorologiques qui font de ce Terre des Dieux® l’un des ultras les plus durs du monde.

Grégoire Curmer, au bout du défi
Il était attendu comme le grand favori, Grégoire Curmer n’a pas déçu puisqu’il remporte cette édition 2022 de Terre des Dieux® et fixe le temps de référence à 35h52 après avoir mené l’épreuve de bout en bout. « Le GR20 je pense qu’il n’y a pas vraiment besoin d’expliquer ce que c’est, confiait-il à l’arrivée. C’est long et c’est dur ! De mon côté j’ai eu de bonnes sensations presque tout le long, des petits bobos aux pieds, mais rien de méchant. J’ai eu quelques coups de mou parfois à cause du sucre, mais au niveau des jambes tout va bien. » Derrière lui, Renaud Rouanet pointe à plus de 7 heures (il termine en 43h03). « À mi-course je me sentais vraiment bien et j’avais l’impression de revenir sur Grégoire… Je me suis dit qu’on pourrait peut-être finir ensemble… Mais en réalité il avait encore creusé l’écart au ravito suivant et ça m’a mis un sacré coup. Derrière, il a fallu attaquer la seconde nuit et j’ai eu des gros coups de moins bien, j’ai même dû faire une sieste sur le sentier… Cette course est incroyable et ce sentier hors-norme. Il faut être averti pour venir ici, savoir ce qui nous attend parce qu’on ne retrouve ça nulle part ailleurs ! »

Sandrine Béranger, 3e au scratch
Du côté des filles, elles ne sont que deux à avoir rallier l’arrivée. Mais Sandrine Béranger l’a fait d’une fort belle manière en s’emparant au passage de la troisième place au scratch. « C’était merveilleux pour les yeux, avoue-t-elle à l’arrivée. Avec un petit plus pour les levers et couchers de soleil. La première nuit j’étais avec d’autres coureurs mais la deuxième je me suis retrouvée toute seule… C’est un truc de fous, il y a des moments durs, des moments d’euphorie. J’ai pris quelques coups de chaud mais je suis très fière de décrocher cette troisième place ! »

Une expérience GR20 intégrale !
À l’arrivée, tous les coureurs sont unanimes : Terre des Dieux® est une occasion unique et exceptionnelle de découvrir le GR20 tout en profitant de l’hospitalité corse. « Tout le monde était souriant dans les refuges et on a pu déguster de très bonnes spécialités locales comme de la charcuterie Corse, confiait en souriant Renaud Rouanet à l’arrivée. Pour moi, ce sentier est mythique, il peut en effrayer certains mais moi j’adore ça ! » Pour Sandrine Béranger, aussi, ce GR20 représentait un défi hors-norme. « Je l’avais fait en mode aventure quand j’avais 12 ans avec mes parents. J’en gardais un très bon souvenir mais lointain. Là c’est sûr j’ai eu le temps d’en profiter avec des gens exceptionnels dans chaque refuge. Pas sûr que je revienne de suite, même si avec le temps on en redemande. Mais je dois avouer que ce GR20 et Terre des Dieux® sont quelque chose d’à part ! »

Terre des Dieux®, l’ultra le plus dur du monde ?
S’ils étaient 84 à prendre le départ de la course mercredi soir, ils ne sont plus que 23 à avoir franchi la ligne d’arrivée dans les temps. Un taux d’abandon de 73 % qui en dit long sur la grandeur du défi que représente Terre des Dieux®.

« On ne se rend pas compte mais pour le même temps je fais Chamonix-Briançon, expliquait Grégoire Curmer à l’arrivée. Mais c’est 250 kilomètres… Là il y en a 170… » « Je n’ai jamais fait aussi long en temps, poursuit Renaud Rouanet. Il faut se préparer pour cette course, venir voir ce que c’est. On parle souvent du chemin des Anglais à la Diagonale des fous, mais là ce sont des dizaines de kilomètres de chemin des Anglais ! » Sandrine Béranger, pourtant habituée à ce genre de défis techniques n’en revenait pas non plus une fois la ligne franchie : « Je pensais que l’Échappée Belle était une course technique mais après avoir fait celle-ci je la trouve finalement très roulante ! »

Résultats - Top 5

1 – Grégoire Curmer – 35h52’51

2 – Renaud Rouanet – 43h03’01

3 – Sandrine Béranger – 47h09’39

4 – Damien Lahoussine – 51h13’18

5 – Yoann Morisse – 52h14’23

Retrouvez tous les résultats sur : https://terredesdieux.livetrail.run/classement.php

Terre des Dieux® - contacts :

Site Internet : www.mantinum.corsica

Facebook :       https://www.facebook.com/terredesdieux

                        https://www.facebook.com/AssociuMantinum/

Instagram :      https://www.instagram.com/terre_des_dieux/

                        https://www.instagram.com/mantinum2b/



Crédit photo : Terre des dieux/Maï EventProd

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
TouTrail News
Who's Online
13 utilisateur(s) en ligne (dont 3 sur Articles)

Membre(s): 0
Invité(s): 13

plus...